Unsfa - Union des architectes
union des architectes

Architectes, mobilisez-vous avec les Professions Libérales !

BANNIERE 2-1600X240 PX

Chères consœurs, chers confrères

Depuis juillet, les professions réglementées et les professions libérales ont fait l’objet de vives attaques. Elles ne faiblissent pas aujourd’hui, malgré les propos, en apparence, plus apaisants d’Emmanuel Macron.

Impossible d’entendre un reportage ou de lire un journal, sans qu’il ne soit question de “monopoles injustifiés”, de “professions privilégiées”, de “nantis”, de “rentiers” …etc. Ces affirmations se répandent comme une trainée de poudre dans le “grand public”, et par conséquence chez nos clients, nos maîtres d’ouvrages, nos partenaires, et les entreprises.

Alors que faisons-nous ?

Laisser faire, car nous pensons ne pas être concernés et ne voulons pas “frayer” avec les autres professions libérales perçues comme privilégiées et nanties. Ces autres professionnels libéraux peuvent aussi penser la réciproque, car chacun connait sa profession et ignore tout de celle des autres.

ou

Réagir et nous mobiliser avec l’ensemble des autres professions libérales

C’est cette deuxième voie qu’a choisie l’Unsfa (l’Union des Architectes), en s’engageant au sein de l’UNAPL dans son action nationale pour la défense des professions libérales.

Si les déclarations rassurantes du nouveau Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, tranchent singulièrement avec les déclarations guerrières et humiliantes de son prédécesseur, elles ne modifient en rien le fond.

Si le gouvernement a décidé de détendre le calendrier de ce projet de Loi  “Croissance et pouvoir d’achat” pour le reporter à la fin de l’année-début de l’année prochaine, c’est avant tout pour se donner du temps et miser sur un essoufflement du mouvement de colère des professions libérales.

Si le gouvernement se déclare ouvert à quelques aménagements catégoriels, profession par profession, il ne lâche rien sur l’essentiel de son projet, en particulier sur l’ouverture du capital des Sociétés aux investisseurs extérieurs aux professions libérales (et en particulier au capital des sociétés d’architecture).

Lors de sa conférence de presse du 17 septembre, François Hollande a déclaré : “Les professions réglementées, je sais ce qu’elles représentent, on a besoin de ce réseau. Mais c’est le citoyen qui doit gagner. ” Mais c’est l’Etat qui a réglementé des professions pour protéger le consommateur et donc le citoyen !

C’est pourquoi, l’Unsfa demande à tous les architectes de se mobiliser :

ž- En participant à la journée d’action nationale sous forme d’une Journée sans professionnels libéraux”, le 30 septembre 2014, étant entendu, qu’à la suite de cette journée, d’autres actions plus dures pourraient être annoncées, comme une manifestation générale des Professions Libérales.

Vous trouverez en cliquant dessous nos supports de communication :

– affiche 1 (à l’attention des entreprises d’architecture),

– affiche 2 (à l’attention de vos clients),

–  tract (tableau comparatif aujourd’hui/demain)

– image de signature pour vos correspondances

ž- En participant aux manifestations régionales qui sont organisées par certaines antennes locales de l’UNAPL (http://www.unapl.fr/index.php/lunapl-pres-de-chez-vous.html)

ž- En lançant une campagne de mass-tweets, en re-tweetant aussi tous ceux que vous recevrez de notre compte twitter UnsfaOfficiel (c’est la forme de communication qui a actuellement le plus de portée)

ž- En menant une campagne de lobbyings auprès des parlementaires, et des élus locaux : chacun doit contacter son élu local. A cet effet, vous pouvez également télécharger des modèles de courrier :

modèle de courrier à envoyer aux parlementaires

modèle de courrier à envoyer aux élus locaux

ž- En signant la pétition nationale contre la future loi : www.professionsliberalesendanger.org

Non, les architectes ne sont pas des nantis

Non, les architectes ne bénéficient pas de rentes

Non, les architectes ne profitent pas de privilèges

Oui, les architectes assurent une mission de service public et défendent le consommateur

Oui, les architectes participent au dynamisme économique de la France

Oui, les architectes assument des responsabilités particulièrement lourdesdans le bâtiment

Oui, les architectes travaillent de plus en plus dur pour gagner de moins en moins

Je compte sur vous tous, pour soutenir cette action et participer à la journée “sans professions libérales” du 30 septembre 2014

Marie-Françoise Manière,

Présidente de l’Unsfa

Pour plus de détails, je vous invite à lire l’analyse juridique de l’Unsfa et la synthèse du rapport de l’IGF sur les professions réglementées

 

Dereglementation2

 

 

Discussion

7 commentaires pour “Architectes, mobilisez-vous avec les Professions Libérales !”

  1. RAINAUT dit :

    moi ça m’est insupportable d’être amalgamé avec ces professions libérales qui me les brisent de + en + menu, genre ces médecins généralistes qui refusent un nouveau “client” sauf urgence extrême, ces médecins spécialistes qui restent le plus vague possible après 6 mois d’attente pour un rdv et des tarifs non conventionnés, ou, dans notre secteur économique, constructeurs mi, promoteurs & agents immo, syndics, notaires, … je préfèrerait que la profession se distingue clairement de cet amalgame de mauvais goût et saisisse cette occasion de débat public pour communiquer sur l’ensemble de ses réalités.
    UNSFA REVEILLE TOI

    • Florian_Stoffel dit :

      @Rainaut : Tu parles d’amalgame et la première chose que tu fais toi même c’est un bon gros amalgame entre le comportement de quelques personnes isolées et toute une profession. Des mauvais tu en trouveras partout dans toutes les professions et toutes les catégories socio-professionnelles. La question n’est pas là.

      Lorsque je vois un médecin généraliste qui officiellement ferme à 18h00 mais qui à 20h00 continue de soigner des patients parce que sa salle d’attente est pleine et qu’il n’a pas envie de laisser des gens sur le carreau, je me reconnais moi et mes 70h de travail par semaine.

      Lorsqu’un spécialiste qui a fait de longues études et dont le temps pourrait être utilisé pour le bien de la société passe 4h tous les week-ends à remplir toujours de nouveaux papiers pour une administration qui nous étouffe, je me reconnais.

      Lorsqu’une pharmacie de village qui lutte pour sa survie économique se voit baissé une nouvelle fois ses tarifs de manière arbitraire par des décisions de politiques qui ne comprennent rien à nos professions et ne se rendent pas compte que l’on se bat avant tout pour rendre un service de qualité à la population, là aussi je me reconnais.

      Pour information les CMI et promoteurs ne sont pas des professions libérales, fais attention à ne pas tout mélanger. C’est d’ailleurs bien parce qu’ils ne sont pas des professions libérales qu’ils ne défendent pas l’intérêt de leurs clients contrairement à nous.

      Diviser les professions libérales, c’est la stratégie du gouvernement. La preuve ils annoncent déjà des négociations profession par profession. Parce qu’ils savent qu’individuellement on est faible mais qu’ensemble ils ne pourront pas nous faire plier.

  2. Ping : Rapport de l’IGF sur les professions réglementées : à quoi jouent l’Ordre et l’UNSFA ? | L'Abeille et l'Architecte

  3. iza dit :

    http://labeilleetlarchitecte.wordpress.com/2014/09/25/rapport-de-ligf-sur-les-professions-reglementees-a-quoi-jouent-lordre-et-lunsfa/

    Contrairement à ce que dit l’UNSFA, ce rapport est une chance qu’il nous faut saisir. Il est la preuve que notre profession va mal. Tout le rapport le prouve :

    Rapport années d’études / rémunération est une des plus faibles(Tome 1, page 9),

    Seule profession à avoir une rémunération estimée comme juste supérieure à la rémunération constatée (Tome 1, page 15),

    Moins de 30 % des Français ont eu recours à un architecte et 95 % estiment que nos tarifs sont trop chers (Tome 1, page 20),

    • Florian_Stoffel dit :

      Bonjour Iza,

      Certes
      le rapport présente les architectes comme une profession sinistrée. Et
      entre nous, même si je m’en doutais, je trouve ça plutôt triste. Le fait
      que le rapport s’en rende compte est une bonne chose, mais rien n’est
      proposé pour améliorer les choses, et ce n’est d’ailleurs pas vraiment
      leur objectif. Au contraire ils cherchent plutôt à réduire les revenus
      des professions libérales.

      Pour les architectes il y a deux propositions :


      Augmenter les pouvoir des l’Ordre. J’y suis plutôt favorable;
      maintenant il faut voir si il y aura vraiment du concret à ce sujet.


      Ouvrir le capital des entreprises d’architecture à 100%. Et ça c’est
      quand même une mesure très inquiétante puisqu’elle met en danger
      l’indépendance des agences d’architecture qui pourraient se faire
      racheter par de grands groupes de BTP. C’est un peu comme si les
      médecins ou pharmaciens travaillaient sous le contrôle d’un groupe
      pharmaceutique. Ca détruit toute indépendance et donc protection du
      consommateur. ​​
      ​On se retrouverait obligé de vendre les services de certaines entreprises sans mise en concurrence ce qui ne serait pas sain.

  4. iza dit :

    Un extrait auquel j’adhère totalement:

    “L’Ordre et l’UNSFA feraient mieux de consacrer une partie plus importante de leur énergie à mettre en place et à défendre les rapports Feltesse, Sueur et Bloche qui défendent l’architecture et les architectes qu’à se fourvoyer avec l’UNAPL”.

    • Florian_Stoffel dit :

      Dans ce raisonnement il y a deux erreurs. La première est de croire qu’une profession, et en particulier la notre, peut gagner seule contre l’état. Ce n’est un secret pour personne, les gouvernements ne plient que face aux professions qui se battent avec force et cela on ne peut pas le faire seul.

      La deuxième erreur est de penser, comme l’abeille que tu cites, que l’UNAPL serait un repaire à “Nantis privilégiés”. Ca c’est ce qu’à essayer de faire penser Montebourg en citant en boucle les mêmes professions dont les greffiers de tribunal du commerce. Pour infos, ces derniers sont environ 200 en France, ils sont très loin d’être représentatifs des professions libérales. Les professions libérales c’est aussi les infirmiers, les sages-femmes, les buralistes.. Tu as l’impression que ce sont des “Nantis privilégiés”. Et même ceux qui gagnent 7.000€/mois sont-ils toujours des privilégiés si ils travaillent plus de 70h par semaine ? Il faudrait arrêter de parler de salaire mensuel, et parler de salaire horaire. Ça remettrait les choses en place. Un médecin qui se ruine la santé à travaillé 100h par semaine parce qu’il ne veut pas laisser de patient sur le carreau c’est un nantis ?

      Voir les professions libérales se taper les unes sur les autres plutôt que de s’unir pour défendre ce que l’on apporte à la population c’est ce que veulent nos adversaires. Ne leur donnons pas raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités

10.04 Décret du 7 avril sur l’organisation de la profession d’architecte
31.03 Etat des lieux de la valeur du point 2017 au 31 mars 2017
27.01 L’Unsfa partenaire d’ EnerJ-meeting 2017, Journée de l’Efficacité Énergétique et Environnementale le 23 Février 2017
27.01 Feuille de route 2017 de l’OGBTP
25.01 Revivez le congrès de Biarritz en vidéos !
25.01 État des lieux de la valeur du point 2017 au 23 janvier 2017
 
unin des architectes