Unsfa - Union des architectes
union des architectes

VIE SYNDICALE – Laure PANTEL, portrait de femme architecte engagée à l’année.

Lorsque que je me suis présentée aux élections du SA13 (syndicat des architectes des Bouches-du-Rhône) il y a deux ans, je côtoyais déjà régulièrement mes confrères sur des questions syndicales, sur place ou ailleurs, et j’appréciais de pouvoir mettre en perspective avec eux mon expérience personnelle en agence, mais aussi plus largement les enjeux de notre profession.

 

Pendant mes études, j’assistais fréquemment aux soirées ou manifestations diverses proposées. J’ai notamment eu la chance d’être promue « Prix du meilleur diplôme 2006 » (Prix du SA13 en partenariat avec : ENSAM, CAUE13, DRAC PACA et CROA PACA)

 

Architecte DPLG (diplômée en 2006), associée et co-gérante de la société MOA architecture avec mon associé Julien Monfort, je travaille depuis 11 ans en agence, où j’ai gravi les étapes successives dans l’apprentissage de ce métier, jusqu’à gérer aujourd’hui ma propre structure.

J’enseigne aussi régulièrement à l’ENSA Marseille, où j’ai pu exercer des missions de vacations de type encadrement d’Atelier d’Architecture, et de Workshop avec différents enseignants.

 

Habituée au travail de groupe et à la pédagogie, que ce soit dans le cadre de l’Ecole d’Architecture ou à l’agence dont je gère le management, je suis convaincue que l’intelligence est collective et qu’on n’arrive à rien seul.

Au travers des projets sur lesquels j’ai pu travailler, j’ai connu des expériences heureuses ou malheureuses qui m’ont forgée sinon un avis, du moins des réflexions et questionnements sur notre profession. Je pense que le SA13, Syndicat local dont je fais partie est un lieu de partage, de débat et de rencontre où chacun peut apporter sa contribution.

 

Nous ne pouvons pas nous plaindre d’une situation difficile actuellement pour notre profession, tout en restant enfermés entres les murs de nos agences à contempler nos bilans comptables et à nous angoisser pour où nous en serons six mois plus tard.

Le syndicat est un lieu où le débat architectural est permis. J’y rencontre des praticiens parmi les meilleurs de la région. J’apprécie de pouvoir les côtoyer et de débattre avec eux dans cet univers privilégié.

Etre membre du bureau d’un syndicat est une opportunité très enrichissante qui devrait être vécue par chaque Architecte homme ou femme indifféremment. Je suis convaincue que c’est une formidable expérience pour prendre de la distance et mettre son métier d’architecte en perspective. Je vis cela comme une sorte de Devoir Citoyen : apporter ma contribution à un enjeu collectif en donnant quelques heures de mon temps à un moment de ma vie professionnelle où c’est possible.

 

Je ne ressens pas qu’au sein de ma génération, la question du « genre » représente un enjeu particulier, en revanche le clivage générationnel me paraît bien plus préoccupant. Je crois plus en la transmission avec les jeunes Architectes. L’engagement syndical ne se décrète pas du jour au lendemain, mais se conçoit dans une forme d’éducation quotidienne, et cela dès notre formation.

A Marseille, nous cultivons le rapprochement avec les jeunes générations, d’abord étudiants puis diplômés mais pas encore inscrit à l’ordre (et donc ne pouvant pas faire partie du syndicat).

Nous avons, d’une part, créé une association loi 1901 afin qu’ils puissent nous rejoindre : « la Société des Architectes » (en référence à notre siège). D’autre part, nous collaborons avec l’association LIS AVI (« les anciens »), fondée par de jeunes diplômés : nous organisons ensemble le Prix annuel du meilleur diplôme, la soirée de remise des diplômes fin Juin, et le 49° congrès des Architectes.

 

Je suis convaincue que le rapprochement avec les jeunes Architectes est à approfondir. Nous accueillons régulièrement à l’agence des étudiants en formation, et la plupart se sentent très engagés par rapport à leur futur métier. Une fois diplômés, nous pourrions échanger et trouver chez eux l’énergie dont nous avons besoin. Deux membres fondateurs de LIS AVI sont salariés dans mon agence et deux autres y ont travaillé dans le passé. Nous discutons régulièrement des questions chères au syndicat. Les idées et les envies sont là. Ils sont notre avenir.

 

Laure PANTEL, Architecte dplg, Secrétaire générale adjointe du SA13

 

Discussion

Pas de commentaires pour “VIE SYNDICALE – Laure PANTEL, portrait de femme architecte engagée à l’année.”

Dernières actualités

18.06 Offre spéciale jusqu’au 6 juillet d’abonnement au Reef Classique, service en ligne du CSTB d’accès aux règles techniques
18.06 Dialogue social : une nouvelle cotisation patronale pour les entreprises des professions libérales.
18.06 ÉVÉNEMENT- 17ème Fête des Archis pour les 30 ans du Club Prescrire – le jeudi 28 juin 2018 à partir de 20h
11.06 Projet de loi ELAN : lettre ouverte au premier ministre
06.06 Lancement des inscriptions au 49ème Congrès des Architectes – Métropoles : les architectes au cœur des mondes ?
05.06 Projet de loi ELAN : lettre ouverte au président de la république
 
unin des architectes