Unsfa - Union des architectes
union des architectes

Politique

AXES POLITIQUES DU SYNDICAT

Le programme mis en œuvre depuis le Congrès qui s’est tenu à Bordeaux en 2011, se veut pratique et concret. Il  s’adresse à tous les architectes quel que soit leur mode d’exercice, la taille de leur structure ou leur sensibilité.
La crise économique nous a touchés de plein fouet et, si l’aspiration naturelle de tout architecte est d’œuvrer pour la Société et la qualité de vie de tous, nous sommes aujourd’hui obligés de lutter pour la survie de nos agences et même de notre profession.
C’est ce constat qui nous conduit à concentrer les actions de l’UNSFA sur nos pratiques professionnelles et leurs diversi-tés,  tout en gardant une ouverture sur tous les chantiers de la société.
C’est un objectif qui nécessite l’apport de tous pour apporter à tous.

L’UNSFA telle que nous la voyons
L’UNSFA, est un syndicat d’architectes professionnels, conscient de ses responsabilités, riche de ses savoir-faire, et fort de ses ambitions.

Notre syndicat est apolitique, indépendant des courants idéologiques et respectueux de la diversité des opinions de ses adhérents et de ses interlocuteurs.

L’espace syndical est favorable à la diffusion de la culture architecturale, la réflexion prospective sur notre place dans la société et l’influence de l’Architecture vers tous les horizons.

L’UNSFA est un outil extraordinaire au service de tous les architectes.
Elle est indispensable pour que nous puissions exister dans le panel social, au niveau national et dans un contexte de mondialisation.
Elle est incontournable pour être l’interlocuteur des responsables qui dirigent le pays.
Elle a la force de pouvoir communiquer et informer.

Dans la continuité des actions entreprises, les objectifs sont de poursuivre le travail en cours, de compléter ce qui est de-venu important ou nécessaire et d’ouvrir intelligemment la réflexion.

Un élu ne doit pas vivre par l’UNSFA, mais pour l’UNSFA. Nous considérons que le travail syndical doit valoriser l’apport de chaque adhérent. Pour les additionner, les synthétiser et les diffuser.

Une politique pour tous
L’affirmation de la place de l’Architecte dans la société
Comme acteur culturel incontournable, et comme acteur majeur du développement durable, de l’aménagement du territoire et du cadre de vie, de la qualité de la construction, de la qualité d’usage et de la cohésion sociale.
- en saisissant l’opportunité de la mise en place du Grenelle de l’Environnement, de la RT 2012, et de “L’Ur-banisme de Projet”, pour redéfinir notre rôle et le contenu de nos missions.
- en nous battant pour accroitre la part d’intervention des architectes dans l’acte de bâtir et de réhabiliter.
- en exigeant des pouvoirs publics des moyens en mesure de dispenser une formation de base de haut ni-veau, pour préparer les architectes français à répondre efficacement aux nouvelles contraintes de leur exercice professionnel et aux nouvelles attentes sociétales.
- en participant à une redéfinition de ce que devrait être le rôle social de l’architecte dans la société de de-main.

Des actions pour notre exercice professionnel
- en diffusant notre lutte contre le dumping des honoraires
- en facilitant l’accès à la commande publique
- en proposant des méthodes pour reconquérir le marché des particuliers
- en tenant nos positions dans le cadre du paritarisme, sur la base d’informations précises comme celles de l’observatoire économique de la profession.
- en affirmant, contrairement au Syndicat de l’Architecture, les intérêts du collège employeurs, pour la péren-nité des entreprises d’architecture, de l’emploi et des carrières de nos salariés. La négociation de la convention collective, est sur ce plan, un sujet de pleine actualité.

Formation
- Nous exigeons une formation initiale, mieux adaptée aux besoins de nos entreprises et dotée de moyens en adéquation avec de vraies ambitions et les exigences d’une formation de haut-niveau.
- Cette formation doit comprendre une mise en situation professionnelle d’une durée minimale de 2 ans pour laquelle les pouvoirs publics devront mettre en œuvre des solutions qui n’en fassent pas supporter la charge exclusive à la profession.
- Nous soutenons la nécessité, par l’intermédiaire du GEPA et des organismes associés, d’une formation continue,  diversifiée et de qualité pour renforcer nos compétences et celles de nos salariés. C’est  une nécessité absolue pour nous adapter aux nouveaux besoins, améliorer nos performances et élargir nos champs d’action professionnels.

Relations avec l’Ordre
La défense de notre spécificité et de notre rôle face à l’Ordre est fondée sur la différence et la complémentarité de nos domaines d’actions et de nos champs de compétences :
-     en demandant à l’Ordre de se limiter à ses missions légales, garantes de l’intérêt public et du maintien d’une profession réglementée.
-     en défendant le rôle de l’Ordre dans ce cadre précis, et en valorisant l’inscription ordinale comme ga-rante d’une profession qualifiée et responsable, pour nos clients et pour la collectivité. Par le contrôle de la formation continue, du respect de  la déontologie, notamment en ce qui concerne l’obligation de s’assurer,  les instances ordinales doivent servir l’intérêt collectif.

Relations internationales
Les architectes doivent être présents par l’intermédiaire de l’UNSFA dans les organisations professionnelles internatio-nales. Les structures communautaires doivent dépasser les seules fonctions de représentation pour travailler à l’harmonisation des pratiques et garantir les mêmes règles pour tous.  Ces travaux doivent être conduits dans la perspec-tive d’un cadre de vie respectueux des objectifs environnementaux en régulant les échanges nous permettant de travailler au niveau international et en accueillant les confrères qui en acceptent les règles :
-     nous travaillons sur un état comparatif de nos professions dans les pays européens, sur les modes d’exercice, leurs règles, leurs contraintes et leurs perspectives.
Cette évaluation doit permettre de replacer la vision de notre métier dans un contexte plus large, afin de défendre un cadre réglementaire qui prenne en compte la réalité des pratiques nationales tout en ouvrant notre métier sur l’Europe constituée et l’Espace mondial en construction.

L’organisation de l’Union
Nous nous attachons à ce que nos travaux soient conduits avec l’ensemble de nos syndiqués en élargissant le cercle Bu-reau National / Conseil National à tous les adhérents susceptibles d’apporter leur contribution.

La force de l’UNSFA réside dans l’indépendance des syndicats départementaux et Unions régionales  et leur capacité et leur volonté de s’unir.

Nos travaux sont conduits :
-     en nous appuyant sur le Conseil des régions pour relayer nos actions nationales au niveau local,
-     en travaillant ensemble, en encourageant les initiatives de chacun et en les faisant émerger,
-     en portant sur le plan national les actions de nos syndicats départementaux,
-     en s’appuyant sur des positionnements lisibles et des prises de décisions dans un cadre démocratique renforcé,
-     en laissant aux syndicats locaux leur libre gouvernance: organisation, politique, actions, recouvrement des adhésions …etc., dans le respect des statuts communs à tous les syndiqués UNSFA,
-     La charte “attentes, droits et devoirs des syndicats affiliés à l’UNSFA”, actuellement en préparation vise à harmoniser ces structures pour tenir compte des évolutions. Il en est ainsi des obligations comptables qui conduisent à l’harmonisation des périodes d’exercice.

La communication
Elle se fait :
-     par Passion Architecture,  incontestable réussite de la décennie passée. Nous travaillons à élargir sa diffusion.
-     par la Lettre mensuelle à l’attention de tous les syndiqués. La Lettre acte les positions de l’UNSFA, in-forme sur l’actualité et les chantiers en cours, rappelle le calendrier des évènements.
-     par les outils internet de l’UNSFA. Internet est une vitrine sur l’extérieur, un lien et un espace d’information pour nos syndiqués ; La refonte de ces outils sera opérationnelle dans 8 mois.

Les thèmes de prospective et d’ouverture
L’ouverture aux jeunes
Par le « printemps dans les écoles », l’UNSFA vient à la rencontre des étudiants pour échanger sur leurs aspirations et notre expérience.
Il est important de favoriser le renouvellement du métier, de transmettre le savoir et d’intégrer les demandes de  change-ments portés par les plus jeunes.
Le développement territorial
Pour conforter notre statut de syndicat reconnu comme représentatif et nous appuyer sur des effectifs forts, nous poursuivons le renforcement de notre présence territoriale et l’augmentation du nombre de nos adhérents identifiés
-     en créant des nouveaux syndicats à partir des adhérents indépendants et par les parrainages de syndi-cats voisins
-     en se rapprochant des syndicats existants non affiliés à l’UNSFA
-     en redynamisant des syndicats peu actifs  et en aidant les syndicats existants à se développer
-     en proposant un environnement attractif pour les jeunes architectes.

La consolidation de la représentativité de l’UNSFA
-     par le respect des nouveaux critères de représentativité des syndicats d’employeurs,
-     par la mise en adéquation de la part des cotisations dans nos ressources, avec les nouveaux critères de représentativité.
-     par le respect de nos obligations déclaratives.

La réflexion sociétale
Les architectes sont de formidables observateurs de la société.
La diversité de leurs pratiques, de leurs domaines d’intervention, des personnes avec lesquels ils sont en contact et des situations qu’ils rencontrent font de cette profession un moyen d’analyse puissant et une force de proposition hors pair.
Dommage qu’ils soient sous-représentés politiquement. Mais sans être homme ou femme politique, ce qui nécessiterait une coloration politique, contraire à nos principes syndicaux, les architectes peuvent être des acteurs politiques.
Nous savons, plus que quiconque comprendre l’existant et projeter le futur.

L’espace syndical doit être également ce lieu de réflexion et cette voie d’expression :
-     pourquoi nos compétences sont sous employées,
-     pourquoi l’entassement des règles nous écrase sous le poids des responsabilités,
-     pourquoi la société ne fait pas plus appel à nos capacités de synthèse dans un système de plus en plus segmenté,
-     pourquoi les choix d’urbanisme ne sont pas plus conduits par des professionnels ayant à la base une formation d’architecte ?
Autant de questions qui sont à rapprocher des objectifs reconnus comme humainement et universellement nécessaires, telles les problématiques environnementales, sociales, économiques, culturelles !

Cet espace est ouvert à l’UNSFA. C’est ici que doivent nous rejoindre tous les esprits constructifs et contributifs, pour que nos travaux soient associés.

Ajoutons de la valeur au travail syndical, unissons nos forces, défendons notre profession et construisons notre avenir, pour notre métier, mais aussi pour chaque citoyen.

Marie Françoise MANIERE
Présidente de l’UNSFA


Accéder au site officiel du 44e Congrès de l'Unsfa
 
unin des architectes