Unsfa - Union des architectes
union des architectes

VIE SYNDICALE – Rénover 500 000 logements par an est un objectif prioritaire du plan climat.

Pourquoi attendez-vous ?

 

Depuis novembre 2015, sur initiative de l’UNSFA, de très nombreux architectes de presque toute la France ont assisté à une formation intitulée « Rénovation globale et transition énergétique : du diagnostic à l’offre adaptée ».

A la suite, certains architectes ont analysé et identifié quelques freins empêchant la massification de la rénovation énergétique :

  • Un audit uniquement énergétique peu motivant à engager des travaux durables et cohérents ;
  • Un accompagnement insuffisant des demandeurs ayant un projet ;
  • La croyance que des entreprises séparées peuvent répondre aux travaux envisagés en l’absence de toute prescription à l’exception de l’audit précité ;
  • La croyance que des entreprises aussi qualifiées soient-elles savent s’organiser, se coordonner et anticiper les actions en l’absence d’un pilote ayant une approche et une vision globale ;
  • L’inadaptation des missions de maîtrise d’œuvre classique pour des travaux de faible importance.

Ces architectes constatant qu’ils:

  • connaissent le bâtiment, ses acteurs, sa culture et ses spécificités ;
  • connaissent les techniques de construction qu’elles soient anciennes ou actuelles ;
  • sont les seuls à pourvoir juger les caractéristiques architecturales d’un bâti existant ;
  • savaient détecter les opportunités qu’offre un lieu existant pour en améliorer l’usage et parfois pour faciliter le financement des travaux envisagés ;
  • savaient être à l’écoute des clients;
  • possèdent un maximum de “dispositions naturelles“ malgré quelques lacunes, thermiques notamment, faciles à combler par la formation.

Ils ont décidé de se constituer en groupes locaux, de mutualiser leurs forces et de mettre au point une offre singulière, apte à la massification, rémunératrice n’ayant pas les défauts identifiés, composée :

  1. D’un audit global (technique, architectural, d’usage, économique et financier) dénommé « Passeport rénovation Architecte » porteur de propositions d’améliorations énergétiques mais aussi d’usage au programme réaliste de travaux compatible avec les ressources du client et s’inscrivant dans un objectif vertueux de diminution des consommations de l’ordre de 50 kWh/m2.an.
  2. D’une offre de travaux adaptée réalisable de différentes façon mais, lisible et facilitatrice pour le demandeur dans tous les cas

Leur regroupement local et national leur permet de:

–        se faire connaître et reconnaître comme acteur de la rénovation énergétique auprès des instances locales, régionales et nationales ;

–        participer à des actions de communications avec les outils nécessaires ;

–        mettre au point les modèles économiques spécifiques ;

–        se former tant sur le plan technique qu’organisationnel ;

–        concevoir les outils juridiques spécifiques (contrats, documents divers…) ;

–        s’entraider autour de pratiques communes et participer à leur amélioration continue.

Plusieurs groupe locaux, souvent organisés en association, se sont créés dans différentes villes (Nancy, Nantes, Lyon, Grenoble, Marseille, Toulouse, Montpellier…) et font depuis juin 2017 partie d’une association nationale « Les architectes de la Rénovation ».

On entend souvent les architectes se plaindre de la faiblesse de leurs rémunérations, de l’accès aux marchés publics ou du temps passé au détriment de leur vie privée.

Parallèlement,  les usagers et  le marché très spécifique de la rénovation du logement attend des professionnels et des organisations qui sauront offrir une réponse quantitative et qualitative à la hauteur des enjeux du réchauffement climatique. Les architectes, probablement les plus qualifiés, en feront-ils partie. Si ce marché ne constitue pas le meilleur terreau de la création architecturale médiatique, il va être source de  l’architecture domestique des 30 prochaines années. La rénovation des logements permet de bien gagner sa vie et de contribuer à un meilleur environnement pour nos descendants. Pas si mal !

Alors, qu’attendez-vous pour rejoindre les architectes de la rénovation ?

Discussion

Pas de commentaires pour “VIE SYNDICALE – Rénover 500 000 logements par an est un objectif prioritaire du plan climat.”

Dernières actualités

26.09 Congrès des architectes Partenaires institutionnels et industriels
26.09 « Venir à Marseille, et puis… »
26.09 Congrès des architectes EMPLOYEUR – Participez au congrès et bénéficier des consultations de notre Chargée des Affaires Sociales
25.09 Congrès des architectes Soirée « off » au Rowing Club
25.09 Congrès des architectes Architectes : présomption de compétence !
25.09 Congrès des architectes Instruction des Permis de Construire – Et si on changeait tout !
 
unin des architectes