Unsfa - Union des architectes
union des architectes

Signature de la 3ème Convention Quinquenne pour l’AQC 2015-2019

AQC

Signature le 5 juin dernier de la troisième Convention Quinquennale 2015-2019 pour l’Agence Qualité Construction qui, avec la mise en place de délégués régionaux, va se rapprocher des acteurs de terrain.

Depuis sa création en 1982, l’Agence Qualité Construction, association loi 1901, n’a cessé de développer un savoir-faire, des méthodes et des outils destinés à prévenir les désordres et améliorer la qualité de la construction, dans le but de réduire ainsi le coût engendré par la non-qualité.

L’Unsfa au côté des autres représentants des professionnels de la construction et de l’assurance, ainsi que les Pouvoirs Publics, confirment leur confiance et leur attachement aux actions de l’AQC, ainsi que leur volonté de promouvoir la qualité dans le bâtiment, en signant le 5 juin 2014, la troisième Convention Quinquennale 2015-2019 pour l’Agence Qualité Construction. Elle fixe, pour les cinq prochaines années, les objectifs de l’AQC, son programme d’actions, et définit les modalités de son financement.

SI l’action de l’AQC est connue et reconnue  au niveau national,  elle reste encore trop méconnue des acteurs de terrain; ce constat est à l’origine de l’évolution la plus marquante portée par cette convention: la création, à titre expérimental, de trois postes de délégués régionaux qui seront des relais de diffusion des savoirs de l’AQC et d’information sur les pratiques du terrain.

L’action de l’AQC durant cette convention va s’inscrire dans un contexte où les ruptures seront nombreuses par rapport aux pratiques antérieures, tant au niveau des organisations et des métiers qu’au niveau des pratiques professionnelles «sur le chantier».  Plusieurs éléments de contexte confortent cette idée: l’évolution des grandes politiques européennes ayant un impact sur la construction, l’évolution des politiques françaises en déclinaison des politiques supranationales et pour répondre à des demandes sociétales (énergie, production de logements, santé dans le logement..), la réalité de la pathologie et de son évolution telles que l’Observatoire de la Qualité de la Construction de l’AQC peut les qualifier.

L’amélioration de la performance énergétique et de la qualité environnementale des bâtiments est à l’origine d’une nouvelle génération de constructions très élaborées, mais dont le fonctionnement et les équilibres sont plus sensibles que par le passé. Dans ce contexte de transition, le recours à des produits et procédés nouveaux se généralise. Les exigences aussi se renforcent et les acteurs de la construction sont confrontés à des obligations de résultats. Ceci implique une montée en compétences, qui se fait par l’expérimentation, étape naturellement génératrice d’erreurs, de désordres…
L’AQC est devenue en trente ans un lieu unique, apprécié par tous, où un travail en commun est effectué. Si la non-qualité n’a pas disparu, et loin s’en faut, dans le secteur de la construction, l’AQC, par ses outils d’observation et ses actions, permet aux acteurs d’éviter des dérives et de participer aux progrès collectifs du secteur qui sont maintenant mis en évidence.

Les grandes orientations fixées par la Convention Quinquennale sont les suivantes:
– consolider notre dispositif d’observations afin d’avoir les outils, d’une part, pour connaître l’évolution des pathologies et, d’autre part, pour prévenir des sinistres nouveaux en lien avec les évolutions réglementaires;
– consolider l’action de la Commission Prévention Produits mis en œuvre (C2P), pour que l’analyse de risques des nouveaux produits et procédés continue à être un élément important de l’appréciation des nouveaux produits, par les assureurs;
– piloter le dispositif de rédaction des nouvelles Règles de l’Art (RAGE) en lien avec les évolutions thermiques réglementaires;
– continuer à développer les outils pédagogiques pour prévenir les principales causes de pathologie et adapter les typologies d’outils aux usages actuels et futurs;
– toucher effectivement les principaux acteurs de la construction au plus près du terrain, via l’expérimentation de délégués régionaux;
– mobiliser les réseaux de formation;
– mobiliser les particuliers pour qu’ils améliorent leurs actions de maître d’ouvrage et de gestionnaire de leur patrimoine;
– tirer les leçons des expériences réussies des maîtres d’ouvrage professionnels;
– apprendre de nos partenaires européens et valoriser nos réussites françaises.
Le financement est assuré par une contribution des signataires de la présente convention qui s’engagent au financement du programme (excepté l’activité «animation pilotage» du programme RAGE), pour un montant de 3 213 000€ annuel. Qui sera actualisé tous les ans sur la durée de la convention.
Ces contributions sont centralisées par la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (GEMA) qui en assurent la répartition entre leurs membres.

Discussion

Pas de commentaires pour “Signature de la 3ème Convention Quinquenne pour l’AQC 2015-2019”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières actualités

19.10 Communiqué de clôture du 48ème congrès
18.10 Résolution “Logement” du 12 octobre 2017
17.10 La loi 77 fête ses 40 ans !
17.10 Les Architectes et le BIM Tome 4
08.09 Maj : Etat des lieux de la valeur du point 2017 au 31 mars 2017
04.09 Septembre une nouvelle année qui commence…
 
unin des architectes