Unsfa - Union des architectes
union des architectes

« Venir à Marseille, et puis… »

Que peut-on bien venir faire à Marseille en milieu de semaine et hors période estivale ?

Marseille, la ville la plus dangereuse d’Europe.
Marseille, la ville qui détient l’arrondissement le plus pauvre d’Europe.
Marseille, la ville la plus sale de France.
Marseille, capitale des Comores.
Marseille, 2ème ville d’Algérie.
Marseille et ses règlements de compte.
Marseille et Raimu.
Marseille et le Pastis.
Marseille et le Vieux-Port, et sa lumière, et sa population…

Au-delà des galéjades et des poncifs bien rodés, au-delà des mises en scène par les protagonistes eux-mêmes, quelque chose pousse à venir si bas dans le midi. Cette chose qui ne colle pas toujours à l’image des cigales, des cyprès florentins, du mas provençal et de l’accent pagnolesque. Quelque chose d’autre y règne, d’assez indéfinissable mais qui a trait à l’autre, celui venu d’ailleurs, de la Méditerranée ou d’autres rives ou d’autres horizons encore. Toutes celles et ceux qui, un jour, ont posé leur valise et ont construit cette cité nous questionnent.

Il est toujours utile d’explorer, Marseille peut constituer un voyage initiatique à la cité Monde. Pas celles des golden boys and girls, pas celles des start-up mais celle des stand-up ! Des gens debout, tout aussi fiers que honteux d’avoir à demeurer dans cette misère urbaine. Ces contradictions, cette complexité, que seuls des poètes et artistes nous traduisent, nous font entrevoir que les solutions d’urbanisme importé, celles « qui marchent ailleurs » et qui sont mises en œuvre car on voudrait enfin être comme tout le monde, restent inopérantes.

Venir donc à Marseille pour le 49ème congrès de l’UNSFA et ce sans têtes d’affiche, pas de star ni de ministre (donc pas de langue de bois). Je m’autorise ce ton relativement sombre et direct car les masquent tombent. Le mépris avec lequel les différents exécutifs traitent l’architecte, tout en n’ayant de cesse de se montrer devant les édifices en coupant des tricolores devant les flashs des journalistes réquisitionnés pour l’occasion l’illustre aujourd’hui sans détour : on veut de la construction mais sans les architectes et peut-être même sans l’architecture.

Au SA13 il nous tient à cœur de travailler le thème de la métropole. Nous voulons vous inviter à venir y rencontrer les Mondes, la diversité, la différence. Le titre initial du congrès « L’architecte au centre des mondes », a été infléchi par un bienvenu point d’interrogation.

Alors, venir au congrès de l’UNSFA à Marseille, et puis ? Et puis marcher dans la ville, pénétrer dans son ventre, parcourir sa périphérie, ses rives.

Bienvenue dans la cité phocéenne !

Patrick Verbauwen Président
Pour le SA13

Œuvre de Gandolfo GABRIELE DAVID
Photographie de David COQUILLE

Discussion

Un commentaire pour “« Venir à Marseille, et puis… »”

Dernières actualités

05.02 Partenariat – Dématérialisation des marchés publics, un partenariat Unsfa pour vous aider – CertEurope
14.01 FAQ: 1ers mois de l’entrée en vigueur de la dématérialisation des marchés publics
18.03 Signature du premier Contrat d’établissement pluriannuel de l’École nationale d’architecture de Saint-Etienne
13.03 MANIFESTE DU CONSEIL DES ARCHITECTES D’EUROPE , POUR LES ELECTIONS DU PARLEMENT EUROPEEN DU 23-26 MAI 2019
08.03 Passi’bat : dernière ligne droite pour les Trophées
28.02 COMMUNIQUÉ DE PRESSE – SA13
27.02 LA FORMATION DES SALARIES DANS LA TOURMENTE
22.02 Michel PICON élu Président par l’assemblée générale de l’UNAPL
 
unin des architectes